Fabrication de piscine container

Quel que soit le fabricant, le process de construction d’une piscine conteneur est à peu près toujours identique. L’ensemble est entièrement assemblé en atelier avant d’être livré chez vous…

Cependant, il existe de petites variations d’un fabricant à l’autre qui peuvent avoir un impact sur le prix, l’esthétique si la piscine est sans habillage et posée hors sol, les dimensions du bassin… Suivez le guide !

A la base : un conteneur maritime

Comme son nom l’indique la piscine container est fabriquée à partir d’un container maritime de 20 pieds ou de 40 pieds ce qui aboutira à une piscine d’environ 6 mètres ou 12 mètres.

L’un des avantages du conteneur maritime réside dans la nuance de l’acier qui le compose. Il s’agit d’Indaten ® ou de Corten ®, un acier dit autopatinable, c’est-à-dire extrêmement résistant à la corrosion.
D’autre part, la forme et l’épaisseur des plaques de la structure mécano-soudée confèrent la solidité et la robustesse nécessaire à la fonction du container : des atouts pour la future piscine.

Fabriquer avec un container neuf, premier voyage ou classe A ?

Outre le classement par taille – 20 ou 40 pieds -, il existe également un classement par nombre de voyages réalisés, d’années de service et d’état général du container. Le prix d’achat varie évidemment en fonction de la classe et se répercute sur le prix final d’une piscine container modèle de base.
Il est quasiment impossible d’acheter un container maritime neuf dans la mesure où ils sont fabriqués en Asie et qu’il faudrait alors le faire voyager « vide » jusqu’en Europe.

containers maritimes en voyage depuis l'Asie
Le conteneur « premier voyage » se trouve facilement en Europe et n’a effectué qu’un seul voyage chargé depuis son port de départ. Il constitue donc une base en excellent état point de vue structurel, étanchéité et peinture.

Quant au container classe A, il a en général voyagé une dizaine d’année mais est qualifié de toujours étanche et sans marque importante d’usage.

Le choix du conteneur



En fonction de la taille de votre projet de piscine, le fabricant sélectionne un container de 20 pieds ou de 40 pieds.
Concernant l’usure du conteneur, c’est variable selon les marques. A vous de vérifier auprès du fabricant que vous consultez, s’il utilise un container premier voyage ou un classe A.

Opération de découpage et rigidification

Comme la hauteur d’un conteneur maritime est supérieure à 2 mètres, le container est coupé en deux dans le sens de la longueur à une hauteur qui dépend de la hauteur de ligne d’eau que vous souhaitez.
La demi-coque obtenue est rigidifiée à deux niveaux :

  • Un cadre mécano-soudée réalisé à partir de profilés métalliques est posé sur le pourtour supérieure de la paroi découpée.
  • D’autres renforts métalliques verticaux sont soudés entre le cadre et le socle pour rigidifier l’ensemble et éviter la déformation des parois métalliques.

Selon les fabricants, ces renforts sont placés côté intérieur ou extérieur de la coque. C’est ce qui explique les différences de largeur de bassin entre les différentes marques de piscines container.
Si la piscine container est posée hors sol et qu’elle est en version basique sans habillage bois ou autre, vous verrez les renforts s’ils sont placés en extérieurs. Soit vous appréciez l’espacement régulier des renforts, soit vous êtes déçus de la cassure du rythme régulier de la coque de container. Vérifiez donc bien avec le fabricant comment il rigidifie la piscine.

Préparation des volumes

La séparation entre le bassin et le futur local technique – si ce dernier est intégré – est réalisée par la pose d’une cloison métallique ou panneaux de bois composite fixés sur des profilés métalliques.
Les portes du container sont modifiées – en particulier les barres de fermeture – pour donner accès au futur local technique.

Grenaillage et peinture anti-corrosion

Selon le type d’installation du container piscine – posée ou enterrée – ; il y aura ou non une étape de peinture anti-corrosion.
Là encore, renseignez-vous bien auprès du fournisseur sur la mise en œuvre de la peinture.

En théorie, il convient de démarrer par une étape de grenaillage complet de la coque de façon à remettre l’acier à nu, à enlever toute trace éventuelle d’oxydation et de résidus et de créer la rugosité nécessaire pour l’accroche de la première couche de peinture.
Ensuite, pose d’une couche primaire de peinture Epoxy.
Enfin, pose de la couche de finition en peinture polyuréthane.
Normalement, la durée de la couleur de la peinture devrait faire l’objet d’une garantie.

Perçage des ouvertures

Les ouvertures destinées à accueillir les skimmers, buses de refoulement, prise balai ou bonde de fond sont soigneusement découpées.



L’étanchéité du bassin du conteneur piscine

Quatre types d’étanchéité de bassins sont actuellement disponibles en France :

  • Liner posé sur un feutre antibactérien lui-même posé sur des panneaux bois composite ou autre
  • Membrane armée posée comme le liner
  • Résine composite de type Gelcoat
  • Coque polyester

Local technique

L’ensemble des équipements est installé : tableau électrique, pompe de filtration, filtre, etc.

Plage et margelles

Enfin, les lames de bois exotique sont posées pour créer une plage au-dessus du local technique de même que les margelles sont fixées sur fixées sur le pourtour du bassin.

Test de mise en eau

Vérifiez auprès du fabricant si cette étape est bien incluse.
En toute logique, le bassin devrait être mis en eau pendant une ou deux journées de manière à contrôler son étanchéité

Et voilà, si le dernier contrôle qualité est OK, il ne reste plus qu’à patienter jusqu’à la livraison de la piscine container chez vous.