Construire soi-même sa piscine container

Comment faire une piscine avec un container

Vous rêvez d’une piscine container pour profiter pleinement des mois d’été et vous vous posez peut-être la question de la construire vous-même. Chaque année, quelques auto-constructeurs passionnés franchissent le pas et fabriquent leur propre piscine container.

Bien avant que plusieurs marques françaises ne vendent des piscines fabriquées à partir de containers, c’était tout simplement une idée germée dans la tête de deux bons bricoleurs : un architecte canadien et un américain fabricant de bureaux. Les deux eurent l’idée de transformer un conteneur maritime pour en faire une piscine familiale de petite taille et à moindre coût. La suite de l’histoire ? Le concept s’est répandu dans le monde entier grâce aux nombreux avantages des piscines containers.

Comment construire une piscine avec un container ?

Le point le plus difficile dans le projet de construction d’une piscine container est l’installation. Selon la taille de piscine que vous installez et celle de votre propriété, ce processus peut prendre pas mal de temps. Évidemment, vous pouvez accélérer les choses avec l’aide de professionnels. Toutefois, cela aura une incidence sur le coût final.

Le projet de construction d’une piscine container comporte huit points essentiels :

1. Effectuer ou non une déclaration préalable de travaux

Que vous envisagiez une pose hors-sol ou une pose enterrée ou semi-enterrée du container transformé en piscine, vous devrez peut-être déposer une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Tout dépend de la surface du bassin.
Si votre piscine fait moins de 10 m², vous n’avez pas besoin de demander une autorisation à la mairie sauf si vous habitez dans une zone protégée, à proximité d’un monument historique, etc.
En revanche, dès que votre bassin dépasse les 10 m², qu’il soit hors-sol plus de trois mois de l’année ou enterrée, vous êtes soumis à l’obligation de déposer une déclaration préalable de travaux.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site Service Public très bien documenté à cette page.

Si vous voulez vous affranchir de l’obligation de dépôt d’un dossier de déclaration préalable, vous devrez opter pour un bassin d’une surface inférieure à 10 m².
Cela signifie que si vous partez d’un container de 20 pieds d’environ 2,45 mètres de large sur 6 mètres de long, vous garderez une longueur utile de bassin de 4,10 mètres.
Si au contraire, vous souhaitez optimiser au maximum le volume utile du container, vous êtes obligé d’effectuer les démarches administratives.

Il est préférable de régler ces questions avant la transformation de votre conteneur plutôt que d’être coincé avec un conteneur maritime chez vous.

2. Si nécessaire, demandez conseil auprès d’un expert en structures ou terrassement

Vous aurez besoin d’une personne ayant une expérience en ingénierie structurelle pour vous aider dans la consolidation éventuelle du container.
En effet, si vous envisagez une installation du container hors-sol, la pression exercée par l’eau sur les parois peut être très élevée en fonction de la hauteur d’eau et sans le bon renforcement structurel, votre piscine-conteneur pourrait être un échec ! En version hors-sol, vous devez vous assurer que le conteneur est renforcé pour supporter tout ce poids supplémentaire poussé de l’intérieur.

Cela étant, pour des containers de 20 pieds coupés en deux, la solution est le plus souvent de fixer une ceinture mécano-soudée sur tout le pourtour de la paroi.

Faire une piscine avec un container est à la portée d'un bon bricoleur

3. Quelle version de piscine conteneur : enterrée, semi-enterrée ou hors sol ?

Cela a une incidence sur la façon dont vous allez préparer le sol. Vous aurez besoin d’une surface horizontal et plane – dalle de béton ou sol en gravier stabilisé – capable de supporter plusieurs un poids de plusieurs tonnes ( 1m³ d’eau = 1 tonne). Vous aurez éventuellement aussi besoin d’une terrasse tout autour (également soutenue) et d’un accès.

Concernant l’accès, vous devez impérativement respecter la législation en équipant votre piscine d’un dispositif de sécurité dont l’objectif est d’éviter les noyades.

4. Quelle profondeur et quelle longueur de bassin ?

Vous devrez décider de la hauteur de votre piscine en conteneur d’expédition modifié. Pour de nombreuses personnes, une profondeur de 2,6 mètres – la hauteur standard d’un container – sera probablement trop importante.
Déterminez la profondeur dont vous avez besoin pour vous amuser dans l’eau et découpez le conteneur.

Si vous n’en avez pas, c’est le moment d’investir dans un niveau laser qui vous permettra de tracer sans erreur la ligne à découper sur les parois du container.

Pour la découpe proprement dite, le plus rapide est sans doute d’utiliser un découpeur plasma. Si vous en achetez-un, songez à vérifier qu’il fonctionne bien en 220 V et non en triphasé.

Une fois que les parois sont découpées, vous devrez les rigidifier en installant des renforts mécano-soudés sur tout le pourtour de la paroi.
Deux options à ce niveau : soit vous soignez les finitions et terminez avec une platine à peindre sur tout le pourtour, soit – et c’est sans doute la version la plus facile et la plus esthétique – vous poserez des margelles en bois sur ces renforts.

5. Le bassin : brut de container ou habillé d’un liner

Les propriétaires des toutes premières piscine container ont généralement opté pour garder les parois telles quelles en les embellissant avec de la peinture adaptée.

Le bassin garde alors son style industriel avec des parois rythmées par les ondulations laminées de la tôle.

L’autre solution est de recréer une enveloppe de bassin destinée à accueillir un liner à l’intérieur du container. Quelques renforts mécano-soudés séparent ce bassin du futur local technique. Un habillage en bois des cinq faces du bassin permet de créer des parois planes sur lesquelles seront posées un feutre textile et le liner.

Le feutre, le liner sur mesure et tous les accessoires liés à la pose du liner peuvent être achetés en ligne. De nombreuses enseignes en ligne sont spécialisées dans la fourniture de ces articles.

6 – Le système de filtration

Skimmer, buses de refoulement, prises balai, pompe et filtre : vous trouverez énormément de tutoriels et d’aide en ligne pour concevoir le circuit de remplissage et de filtration de votre piscine container.

De nombreux sites spécialisés vendent tous ces articles en ligne, qu’il s’agisse d’enseignes généralistes comme Amazon, ManoMano ou d’enseignes spécialisées comme Distripool, Piscine.com, etc.

7 – Test d’étanchéité

Une fois que votre piscine est installée, il est important de tester son étanchéité !

8. Les touches finales

Quelles touches finales pouvez-vous ajouter à votre piscine ? Inspirez-vous des piscines traditionnelles pour trouver des idées, comme une turbine de nage, un système de chauffage, une couverture d’hivernage, une banquette avec kit balnéo…

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.